Victor Chapotard
  • Texte
  • Vidéo
  • Temps de lecture 1 Min

Ecrit par : Alexandre Hassani le

Avec l’arrivée des gaz verts, peut-il y avoir une saturation du réseau ?

L’injection de gaz vert dans le réseau permet de verdir la consommation des clients et de disposer d’une énergie locale et renouvelable. Mais la perte d’un gros client sur une maille peut entrainer une saturation du réseau. Comment les équipes réagissent ?

Explications avec Victor Chapotard, chef d’agence interventions Ouest Normandie.

Avec plus de 300 postes d’injection en fonction sur le réseau de distribution et 5 postes rebours distribution/transport, notre réseau est encore exploitable de manière traditionnelle.

Mais avec plus de 2 100 postes d’injection prévus en 2030, et 7 100 en 2050, il ne sera plus possible d’exploiter le réseau comme nous le faisons actuellement. Nous allons passer d’un fonctionnement « simple » et maîtrisé par GRDF ; avec un gaz qui circule uniquement du réseau de transport vers le réseau de distribution avant d’arriver chez le consommateur ; à un fonctionnement avec de multiples points d’injection de gaz verts sur le réseau, associé à une obligation de respect des engagements pris envers les producteurs.

Afin d’éviter les risques de saturation sur le réseau de distribution, les équipes régionales et au national travaillent au quotidien pour trouver des réponses rapides, adaptées aux différentes situations et pérennes.

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

439

dont raccordés au réseau GRDF

376

Capacité totale installée de biométhane

7 540GWh/an

En file d'attente

1 145projets

Période de référence : début juillet 2022