methatoul GRDF / Franck DUNOUAU
  • Ouvert à l'externe
  • Texte
  • Temps de lecture 3 Min

[Fiche presse] Biométhane, un gaz renouvelable incontournable à la transition écologique

Pour tout comprendre sur le biométhane et ses enjeux, téléchargez la fiche presse dédiée.

Découvrez l'intégralité de la fiche presse biométhane de ce mois-ci ! 

Télécharger le fichier (362 ko)

Le biogaz est un gaz 100 % renouvelable produit localement à partir de résidus agricoles, d’effluents d’élevage et de déchets issus des territoires. Après épuration, il atteint le même niveau de qualité que le gaz naturel et peut donc être injecté dans les réseaux. On l’appelle alors biométhane ou gaz renouvelable. Son bilan carbone est quasi neutre. Tout comme le gaz naturel, il sert à chauffer, cuisiner mais pas seulement… Utilisé comme carburant (BioGNV), il offre une solution économique et écologique pour le transport de marchandises et de personnes. Le gaz vert, par ses capacités de stockage et son contenu carbone, est une énergie indispensable à la France pour décarboner sereinement son mix énergétique. Il permet d’augmenter la part d’énergie renouvelable dans les consommations d’énergie, d’améliorer l’indépendance énergétique du pays tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.

Indépendance énergétique, création d’emplois, production d’engrais naturel… produire du gaz renouvelable, c’est plus que produire de l’énergie !

Au-delà des enjeux liés à l’énergie, à la réduction des émissions de CO2 et à la valorisation des déchets, la méthanisation apporte des atouts incontestables et multiples :

  • Indépendance énergétique : les gaz renouvelables produits en France pourraient couvrir 20 % de la consommation de gaz dès 2030.
  • Développement d’une économie circulaire pour les territoires :

- Développement d’une agriculture durable et pérenne économiquement au travers de la diversification des revenus des agriculteurs / valorisation des exploitations ;

- Création d’emplois non-délocalisables directs et indirects : avec près de 8 000 emplois directs et indirects générés en 2022, la filière biogaz se positionne comme un levier de création d’emplois durables dans les territoires. D’ici 2030, 170 000 nouvelles embauches sont attendues dans la production de gaz verts et dans les services énergétiques associés ;

- Production d’un engrais naturel, le digestat, qui se substitue aux engrais minéraux d’origine fossile.

Service Presse GRDF
grdf-nat-presse@grdf.fr - 01 71 19 18 11

[1] Sur une année, la capacité de production par les sites de production de biométhane français (9,5 TWh/an) est nettement supérieure à la capacité de production d’un réacteur nucléaire (5,5 TWh/an). Hypothèses retenues : taux de disponibilité d’un site de méthanisation : 90 % ; taux de disponibilité d’un réacteur nucléaire : 70 %, puissance de réacteur : 900 MW.

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

540

dont raccordés au réseau GRDF

451

Capacité totale installée de biométhane

9,5TWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

2 376 500

Période de référence : février 2023