Pompe à chaleur hybride GRDF
  • Ouvert à l'externe
  • Texte
  • Temps de lecture 4 Min

[Fiche presse] Pompe à chaleur hybride : le mix énergétique à la maison

Pour tout comprendre sur la pompe à chaleur hybride et ses enjeux, téléchargez la fiche presse dédiée.

Moins consommer, c’est aussi réaliser des travaux de chauffage. Parmi les solutions de chauffage disponibles, un nouvel équipement de chauffage se démarque : la pompe à chaleur hybride (PAC hybride). Cette nouvelle génération de PAC émergente, équipement qui associe une PAC électrique de taille moyenne et une chaudière gaz à très haute performance énergétique, coche en effet toutes les cases. Elle offre les mêmes bénéfices que la pompe à chaleur électrique (économies d’énergie et décarbonation) tout en apportant de la flexibilité au réseau électrique.

L’ADEME et RTE accordent une place prépondérante à ce type de pompe à chaleur dans leurs scénarios prospectifs de décarbonation à 2050

Plusieurs grands scénarios prospectifs prévoient d’importants volumes de PAC hybrides installées dans les logements français à horizon 2050 :

  • Dans son étude « Futurs Energétiques 2050 », RTE (Réseau de Transport d’Electricité) estime à 2,5 millions le nombre de logements équipés d’une PAC hybride en 2050, en plus des 4 millions de logements équipés d’une chaudière à très haute performance énergétique (THPE).
  • De son côté, l’ADEME prévoit que jusqu’à 5,7 millions de logements pourraient être équipés d’une PAC hybride dans son rapport « Transitions 2050 ».

La PAC hybride occupe une place importante dans ces différents scénarios notamment pour son rôle dans l’atténuation de la pointe du réseau électrique. En effet, lorsque les températures sont particulièrement froides et que la demande de chauffage est très forte, la PAC hybride a recours au module gaz pour limiter cette pointe de consommation d’électricité.

La PAC hybride répond ainsi aux besoins de la France d’équilibrer son mix énergétique en s’appuyant sur la complémentarité des énergies.

Bon à savoir : en période de pointe hivernale, le gaz fournit jusqu’à 50 % des besoins d’énergies, soit 125 GW contre 90 GW pour l’électricité.

D’autres pays européens plébiscitent déjà son développement :

  • Les Pays-Bas, après avoir décidé une approche 100 % électrique, ont été confrontés à une insuffisance de production d’électricité … et ont imposé l’installation de pompe à chaleur hybride en maisons à partir de 2026.
  • En Italie, il se vend près de 80 000 unités par an, portées par la mise en place d’une aide à l’achat très incitative.
  • L’Allemagne a mis en place des aides très avantageuses (primes, prêt bonifié) ainsi qu’un tarif de l’énergie spécifique pour les pompes à chaleur hybride.

Comment fonctionne la PAC hybride ?

La PAC hybride gaz se compose :

  • d’un module pompe à chaleur électrique air/eau de puissance généralement inférieure ou égale à 8 kW ;
  • d’un module chaudière gaz à très haute performance énergétique (THPE) d’une puissance comprise entre 15 et 30 kW.
schéma d'une PAC hybride

Son système de régulation intelligent permet d’utiliser de manière performante le module pompe à chaleur et/ou le module chaudière gaz en fonction des températures extérieures, du prix des énergies ou encore de la saturation des réseaux.

Lorsque les températures sont douces, la PAC électrique récupère la chaleur contenue dans l’air extérieur pour chauffer le logement. En période froide, la chaudière gaz THPE prend le relais : c’est l’équipement le plus performant pour assurer la continuité du chauffage de l’habitation et de l’eau chaude sanitaire.

  • Résultat : une réduction des émissions de CO2 toute l’année et des économies conséquentes pour les ménages.

Cette solution permet de décarboner les bâtiments au moins aussi efficacement qu’une pompe à chaleur électrique seule, à un coût moins élevé. En effet, alors que le coût d’une PAC hybride est compris entre 9 000€ et 15 000€ [1] fourni et posé, il faut compter entre 10 000 € et 17 000 € pour une PAC électrique seule.

Bon à savoir : dans les immeubles d’habitation où la PAC hybride ne peut pas être posée, l’installation d’une chaudière à très haute performance énergétique (THPE) seule, en remplacement d’une ancienne chaudière standard, est efficace et le gain est immédiat : - 30 % de consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre et réduction de la facture d’énergie.

[1] Fourchette indicative de prix TTC fourni posé pour la PAC hybride gaz (avec un dimensionnement de la PAC compris entre 4 et 8 kW et hors travaux annexes) - estimation basée sur des prix catalogue en 2022.

Découvrez l'intégralité de la fiche presse pompe à chaleur hybride ! 

Télécharger le fichier (310.7 ko)

Service Presse GRDF - grdf-nat-presse@grdf.fr - 01 71 19 18 11

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

657

dont raccordés au réseau GRDF

550

Capacité totale installée de biométhane

12TWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

3 000 000

Période de référence : janvier 2024