Gaz vert, les distributeurs étrangers s’inspirent du succès du modèle français GRDF
  • Texte
  • Temps de lecture 3 Min

Ecrit par : Service presse le

[CP] Gaz vert, les distributeurs étrangers s’inspirent du succès du modèle français

À l’heure où le gouvernement vient de publier deux textes réglementaires pour accélérer l’essor du gaz vert en France, des délégations du monde entier viennent à la rencontre des experts de GRDF. Le modèle français s’impose comme la référence auprès des distributeurs gaziers étrangers.

En seulement 10 ans, plus de 470 méthaniseurs ont été raccordés aux réseaux gaziers français. Leur capacité de production dépasse déjà celle d’un réacteur nucléaire1. Le gaz vert apporte une réponse concrète pour contribuer à la neutralité carbone et à l’indépendance énergétique. Dans le contexte énergétique actuel et inédit, il est plus que jamais nécessaire d’accélérer la dynamique de la filière.

Le modèle durable français s’impose comme le modèle à suivre

Acteur pionnier en Europe, GRDF a toujours encouragé un modèle de production du gaz vert compatible avec le modèle agricole français. Ce modèle durable avait été largement reconnu l’an dernier par le rapport de la mission sénatoriale sur la méthanisation : « son modèle est vertueux. Il tient sa singularité à l’attention accrue portée aux impacts des installations de méthanisations ». L’expertise de GRDF est reconnue bien au-delà de nos frontières comme l’illustre la visite la semaine dernière de plusieurs délégations étrangères de distributeurs de gaz. Des représentants de Tokyo Gas (Japon), Distrigaz Sud (Roumanie), Gaso (Lettonie) et PSG (Pologne), sont venus en région parisienne pour échanger et partager les retours d’expérience du développement des gaz verts en France. Les échanges autour du savoir-faire français auront permis à chacun des opérateurs gaziers d’avancer sur leurs projets ou dans leurs réflexions autour du biométhane. Belges, Espagnols, Turcs, Grecs, Roumains et Portugais, participeront à la prochaine learning expedition organisée le 20 octobre prochain.

Gaz vert, une accélération nécessaire pour gagner en souveraineté et décarboner le mix énergétique

En fin de semaine dernière, deux textes réglementaires attendus par la filière ont été publiés. Un nouveau décret, permettant à de nombreux porteurs de projet de sécuriser dans le temps le financement de leur projet de biométhane, précise les conditions pour bénéficier d’un allongement allant jusqu’à 18 mois pour la mise en service des projets d’installations de biométhane. Un arrêté vient également revaloriser le tarif d’achat 2021 de biométhane en injection pour tenir compte de l’inflation. Alors que le projet de Loi d’accélération des énergies renouvelables a été présenté hier en Conseil des Ministres, l’ensemble de ces dispositifs démontre la volonté de soutenir une filière renouvelable française en plein essor. Les gaz verts profitent de réseaux déjà dimensionnés et adaptés et leur développement est donc possible à moindre coût pour les finances publiques.

 

Dès 2030, les gaz renouvelables peuvent représenter 20 % de la consommation de gaz ; en 2050, la France a le potentiel de couvrir 100 % de sa demande de gaz grâce aux gaz renouvelables.

 

[1] Sur une année, la capacité de production par les sites de production de biométhane français (8 TWh/an) est supérieure à la capacité de production d’un réacteur nucléaire (5,5 TWh/an). Hypothèses retenues : taux de disponibilité d’un site de méthanisation : 90 % ; taux de disponibilité d’un réacteur nucléaire : 70 %, puissance de réacteur : 900 MW.

Contacts presse

GRDFgrdf-nat-presse@grdf.fr - 01 71 19 18 11  

Télécharger l'intégralité du communiqué de presse

Télécharger le fichier (220.4 ko)

Télécharger l'image d'illustration

Télécharger le fichier (38.8 ko)

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

500

dont raccordés au réseau GRDF

419

Capacité totale installée de biométhane

8 800GWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

2 207 946

Période de référence : novembre 2022