GRDF - Grégory Brandel GRDF - Grégory Brandel
  • Texte
  • Temps de lecture 2 Min

Ecrit par : Service presse le

[CP] Les gaz renouvelables incontournables pour l'indépendance énergétique et la neutralité carbone

La production de gaz vert représente en France plus que la puissance d’un réacteur nucléaire. En 2023, cette capacité atteindra l’équivalent de deux réacteurs nucléaires et dès 2025, elle pourrait représenter l’équivalent de trois.

Cette dynamique confirme l’essor de la filière biométhane en seulement 10 années. Énergie renouvelable plébiscitée par les collectivités et les industriels, le gaz vert produit à partir de déchets organiques apporte une réponse concrète aux enjeux d’actualité : réduction de l’empreinte carbone de secteurs fortement consommateurs d’énergie, indépendance énergétique et réindustrialisation du pays.

Le gaz vert, une énergie indispensable pour décarboner le mix énergétique

Le gaz vert, par ses capacités de stockage et son contenu carbone, est une énergie indispensable à la France pour décarboner sereinement son mix énergétique. Il permet d’augmenter la part d’énergie renouvelable dans les consommations d’énergie, d’améliorer l’indépendance énergétique du pays tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre. La capacité de production de gaz vert atteint dès à présent l’équivalent de la consommation de 2 millions de logements neufs se chauffant au gaz ou encore la consommation des habitants des métropoles de Lille, Lyon et Nantes réunis. La dynamique engagée s’est traduite par un doublement du nombre de sites raccordés aux réseaux gazier français en 2020 et 2021. D’ici la fin de l’année, la production des 500 sites de méthanisation injectant dans les réseaux permettra d’éviter chaque année, a minima, l’émission de plus de 2 millions tonnes de CO2.

En complément des déchets agricoles, dès aujourd’hui, industriels, collectivités, transporteurs, bailleurs travaillent côte à côté pour valoriser les déchets générés par les sites urbains comme les biodéchets, le bois B ou les déchets des stations d’épuration. Ces acteurs des territoires travaillent ensemble pour intégrer une part de gaz vert croissante afin de décarboner leurs usages, aussi bien du côté des process, des chaufferies que des flottes de véhicules.

Dès 2030, les gaz renouvelables pourraient représenter 20 % de la consommation de gaz

Alors même que la France a pris du retard sur ses engagements environnementaux, la filière des gaz verts a atteint avec une année d’avance les objectifs fixés par le gouvernement français. Avec une capacité installée de 8,5 TWh/an à fin septembre et 25 TWh/an de projets identifiés portés par les territoires, les gaz verts démontrent leur capacité à se projeter à 20 % du gaz consommé dans le pays dès 2030. Cette trajectoire réaliste pourrait permettre d’atteindre le double de l’objectif actuellement fixé dans la Loi et faire pleinement écho aux ambitions de « France Nation verte ».

Téléchargez l'intégralité du communiqué de presse

Télécharger le fichier (461.8 ko)

Contact presse GRDF - grdf-nat-presse@grdf.fr - 01 71 19 18 11

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

500

dont raccordés au réseau GRDF

419

Capacité totale installée de biométhane

8 800GWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

2 207 946

Période de référence : novembre 2022