3 questions à Stephane Brès, directeur des achats et approvisionnements
  • Ouvert à l'externe
  • Texte
  • Temps de lecture 3 Min

« La décarbonation est au cœur des enjeux achats de GRDF »

Le projet de transformation de la filière achats et approvisionnements rend l’organisation plus collaborative entre le national et le régional et encourage les fournisseurs à décarboner leurs propres activités.

Vous avez dernièrement lancé un projet de transformation de la filière achats et approvisionnements. Pourquoi avoir engagé cette démarche ?

S.B. : Nous avons souhaité faire évoluer l’organisation pour répondre aux enjeux opérationnels, économiques, sociaux et écologiques de GRDF. Notre rôle est d’accompagner tous nos clients internes à GRDF dans leurs achats et approvisionnements et d’assurer le pilotage de nos fournisseurs et partenaires. Pour cela, la filière se déploie afin de garantir que les besoins des régions et du national soient satisfaits tout en s’appuyant sur la responsabilisation des acteurs et sur la stratégie achats GRDF. Ce projet permettra aussi la professionnalisation de la filière en travaillant la transversalité entre le national et le régional. Nous tenons en effet à renforcer notre présence en local et à équilibrer les rôles et responsabilités.  

 

Concrètement, qu’implique cette évolution dans le quotidien des collaborateurs de la filière ?

S.B. : Nous avons entamé une conduite du changement au long terme. La première implication des acteurs a été la participation à la co-construction du projet. Nous avons rencontré les acteurs du terrain et échangé lors d’ateliers et de temps de réflexion. Au quotidien, le projet rend notre organisation plus collaborative via des pouvoirs décisionnaires répartis et de nouvelles responsabilités autour de l’animation fournisseurs. Les acteurs en région sont les plus proches du terrain et des fournisseurs, tandis que ceux au national sont plus proches des prescripteurs, cet équilibre est crucial pour notre fonction support. Pour les métiers, de nouveaux outils et de nouvelles formations sont mises en place. Sinon, les rôles restent les mêmes : bien sûr nous aurons toujours des acheteurs et des approvisionneurs !

 

Notre projet d’entreprise va évoluer vers l’objectif de décarbonation. Comment allez-vous y prendre part ?

S.B. : Nous y prenons part dès aujourd’hui. La décarbonation est au cœur des enjeux achats pour répondre aux objectifs de GRDF en lien avec les transformations de la société. Nous souhaitons réduire notre impact du scope 3, c’est-à-dire des émissions de CO2 non-détenues par GRDF, qui sont celles de nos fournisseurs. Nous considérons que nous avons la responsabilité de les encourager à réduire leurs impacts. Il faut garder en tête qu’ils n’ont pas toujours les moyens de faire appel à des conseillers externes pour optimiser leurs activités. Pour cela, nos critères de choix évoluent et nous allons mettre en place une plateforme sur laquelle les fournisseurs s’engagent sur des actions de décarbonation, où nous partageons des conseils et les retours de bonnes pratiques. Nous nous positionnons également en support auprès des directions métiers pour travailler sur la décarbonation de leurs achats.

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

657

dont raccordés au réseau GRDF

550

Capacité totale installée de biométhane

12TWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

3 000 000

Période de référence : janvier 2024