Photo de l'article Le Point. GRDF
  • Ouvert à l'externe
  • Texte
  • Temps de lecture 1 Min

La valorisation des biodéchets suscite l'intérêt des médias

Depuis le 1er janvier 2024, le tri et la valorisation des biodéchets est obligatoire. Dans le cadre de l'enquête qu'a récemment consacré le magazine Le Point au sujet, Véronique Bel, directrice clients territoires de GRDF Centre-Ouest, apporte son expertise.

Depuis le 1er janvier 2024, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire rend obligatoire le tri des biodéchets pour leur valorisation à minima par retour à la terre.  Il s’agit par exemple de toutes les denrées alimentaires de type épluchures de légume, reliquat des assiettes, quignons de pain... Une démarche vertueuse qui va permettre de limiter les quantités de déchets incinérés ou enfouis, en offrant de nouvelles voies de valorisation à ces déchets que nous produisons tous au quotidien.

Solution déjà mature, la méthanisation constitue un moyen vertueux de valoriser ces biodéchets, en permettant le retour au sol de la matière et la production de gaz vert. Celle-ci est défendue par Véronique Bel, directrice clients territoires de GRDF Centre-Ouest, dans le cadre de l'enquête du Point « Le grand bazar dans nos poubelles ».

Le volume de biodéchets mobilisables chaque année en France est évalué à 5,5 millions de tonnes, qui pourraient à terme produire de 5 à 9 térawattheures de biométhane par an.

Véronique Bel, directrice clients territoires Centre-Ouest

Lire l'enquête en intégralité

Télécharger le fichier (2 Mo)

Cet article est diffusé dans le respect des droits du centre français d’exploitation du droit de copie.

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

657

dont raccordés au réseau GRDF

550

Capacité totale installée de biométhane

12TWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

3 000 000

Période de référence : janvier 2024