Unité de pyrogazéification ABSL Angleterre GRDF
  • Ouvert à l'externe
  • Texte
  • Infographie
  • Chiffres clés
  • Temps de lecture 2 Min

Nous avons visité la première unité de pyrogazéification en Angleterre

GRDF a organisé la visite de l’unité de pyrogazéification de la société Advanced Biofuel Solutions Ltd (ABSL) à Swindon.

C’était une visite très attendue par les élus, des collectivités et parties prenantes (CRE, Ademe), des membres de bureaux d’études

Cette installation est la première unité de pyrogazéification industrielle en injection dans les réseaux de gaz. Un procédé de valorisation d’intrants solides et de production de gaz verts prometteur qui suscite un fort intérêt dans les territoires.

La pyrogazéification, une solution de valorisation des déchets solides issus des collectivités

La pyrogazéification est un procédé thermochimique à haute température - entre 800 et 1 400°C – en absence ou défaut d’oxygène, qui permet de valoriser sous forme de gaz des intrants organiques secs. Après traitement et épuration, le gaz vert produit peut être directement injecté dans les réseaux gaziers. La chaleur co-produite par le procédé peut être utilisée localement. Les intrants de la pyrogazéification sont d'une part, les déchets carbonés solides qui ne pourraient pas être recyclés ou valorisés sous forme de matière selon la hiérarchie de traitement des déchets (résidus de biomasse forestière, déchets de bois types déchets d’ameublement, plastiques, cartons souillés, etc.), et d'autres part les combustibles solides de récupération (CSR).

 

Cette filière traite les déchets résiduels secs non fermentescibles souvent destinés à l’enfouissement ou l’incinération. Elle s’inscrit ainsi dans l’objectif fixé par le gouvernement français d’une division par deux des quantités de déchets enfouis d’ici 2025. Au niveau international, la pyrogazéification pour injection a atteint un stade de maturité technologique suffisant pour envisager la construction en France des premières installations industrielles dès 2025

 

 

schéma procédé pyrogazéification

Les différentes étapes du procédé de pyrogazéification

Un potentiel de production d'énergies renouvelables dans les territoires

Le potentiel de cette filière, estimé à 90TWh de production à horizon 2050, suscite un fort intérêt des collectivités. Une filière qui nécessite désormais un cadre régulatoire pour étudier les meilleures conditions technico-économiques et favoriser l’émergence de ce type de solutions très attendues sur nos territoires.

En France, les premières plateformes pilotes de R&D GAYA à Saint-Fons (69 et Titan V à Nantes (44) sont actuellement en service . Une cinquantaine de projets industriels de pyrogazéification sont déjà à l’étude ou en développement pour injection dans les réseaux de gaz, dont 2 lauréats soutenus par GRDF.

potentiel production gaz verts

Source GRDF, GRTgaz

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

685

dont raccordés au réseau GRDF

575

Capacité totale installée de biométhane

12,33TWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

3 081 750

Période de référence : mai 2024