Photo d'illustration représentant une une route de campagne.
  • Ouvert à l'externe
  • Texte
  • Temps de lecture 1 Min

Interdire les biocarburants dans le transport routier : une erreur pour la décarbonation du secteur

GRDF et plus de 200 acteurs cosignent une tribune pour dénoncer une mesure voulue par la Commission européenne qui signerait la fin des carburants renouvelables et du BioGNV.

Collectivités et instances économiques, syndicats d’énergie, acteurs du transport et acteurs de l’énergie… Plus de 200 acteurs se mobilisent à travers une tribune pour dénoncer le projet de règlementation européenne qui exclurait les biocarburants, dont le BioGNV, pour répondre aux objectifs de décarbonation du transport routier.

En privilégiant les seuls véhicules électriques et à hydrogène, cette réglementation condamnerait des solutions existantes qui permettent de réduire dès à présent les émissions de gaz à effet de serre (GES) des véhicules lourds.

En répondant à l’appel de l’Association Française du Gaz Naturel Véhicule (AFGNV), les cosignataires comptent faire entendre leur voix au niveau européen pour faire lever les barrières à l’utilisation du BioGNV et défendre une approche pragmatique de la décarbonation du transport routier.

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

678

dont raccordés au réseau GRDF

568

Capacité totale installée de biométhane

12,3TWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

3 065 000

Période de référence : avril 2024