Green Deliriver
  • Ouvert à l'externe
  • Texte
  • Temps de lecture 2 Min

L'Agence pour l'innovation dans les transports récompense une initiative portée par GRDF

Le projet Green Deliriver a été distingué par l'AIT dans le cadre de son programme Propulse, dans la catégorie transports durables. Découvrez ci-dessous pourquoi le rétrofit au BioGNC d'un bateau pour le transport de marchandises entre Paris, Rouen et Le Havre a retenu l'attention du jury.

Green Deliriver, qu’est-ce que c’est ?

Porté par un consortium dont GRDF fait partie, Green Deliriver est un concept original favorisant le report du trafic routier vers le réseau fluvial. Concrètement, il s’agit d’une péniche qui effectue du transport de marchandises entre Paris, Rouen et Le Havre.

Pourtant, cette péniche se différencie des autres puisqu'il s'agit d'un bateau hybride, dont le fonctionnement repose à la fois sur l’utilisation d’un moteur électrique et du BioGNC. Cette hybridation illustre parfaitement l’ambition du projet Green Deliriver : développer un transport fluvial propre fonctionnant en circuits courts.

Les avantages du transport fluvial

Le transport fluvial - surtout s'il profite d'une propulsion hybride comme la navette Green Deliriver - est beaucoup plus vertueux que le transport routier. En effet, un bateau utilise quatre fois moins d’énergie qu’un camion et il émet jusqu’à cinq fois moins de gaz à effet de serre (GES).

Plus silencieuse, cette solution permet de décongestionner le réseau routier urbain et d’améliorer la qualité de l’air. Le transport fluvial au BioGNC s'appuie en outre sur une énergie alternative compétitive qui répond aux enjeux d’autonomie demandés par les bateliers.

Les objectifs du projet Green Deliriver

  • la remotorisation d’un bateau de transport de marchandises existant (de type campinois) grâce à un système hybride électrique-BioGNC (gaz naturel comprimé) ;
  • le développement d’un nouveau bateau composé d’un pousseur motorisé en hybride électrique-BioGNC et d’une barge automatisée innovante, qui suivra la sortie du premier démonstrateur ;
  • l’évolution de la règlementation liée à l’utilisation du GNC dans les moyens de transport, notamment dans la navigation fluviale, afin de le généraliser comme une énergie utile pour la transition écologique, bas carbone, efficace et déjà bien distribuée sur le territoire. 

En plus de la nouvelle distinction obtenue et de l'appui offert par l'Agence de l'innovation pour les transports (AIT), le projet bénéficie également du soutien de la région Île-de-France et du réseau des voies navigables de France (VNF).

La date de mise en service de la navette est prévue pour la fin de l'année 2024 ou le début de 2025. L’objectif est de démontrer l’efficacité et la cohérence du transport fluvial au BioGNV sur le territoire francilien, d’un point de vue environnemental et économique. Cette démonstration s’inscrit dans une réalité logistique, en phase avec le plan de mobilité des collectivités concernées pour 2024, 2030 et au-delà.

À terme, de nombreux axes fluviaux de France et d'Europe pourraient profiter des bénéfices de cette nouvelle solution.

 

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

678

dont raccordés au réseau GRDF

568

Capacité totale installée de biométhane

12,3TWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

3 065 000

Période de référence : avril 2024