Prototype du bâtiment du projet Résidence de Flore 
  • Ouvert à l'externe
  • Texte
  • Vidéo
  • Temps de lecture 3 Min

Projet Résidence de Flore  : la bonne énergie au bon moment

À Annequin, ce projet avec un système énergétique collectif permet de centraliser la maintenance et d’optimiser l’espace de vie : la chaufferie hybride PAC par usage avec une PAC pour l’ECS, une PAC pour le chauffage et une chaudière gaz à condensation apportant le complément sur les 2 usages.

La mairie d’Annequin a pris sa décision voici déjà plusieurs mois : l’entrée de ville de cette petite commune du Pas-de-Calais faisant partie de la communauté d’agglomération de Béthune-Bruay, traversée par une route nationale, sera largement requalifiée en privilégiant un projet à portée environnementale. C’est précisément sur une friche résidentielle placée à cet endroit que Tisserin Habitat, lauréat d’un appel à projet de la ville, a prévu de lancer, courant 2023, la construction de sa « Résidence de Flore ». Le bailleur social, actif depuis 1911 dans les Hauts-de-France, avec un parc locatif de quelques 6200 logements dans 125 communes à ce jour, compte ainsi édifier un bâtiment de 35 logements sur deux niveaux avec combles aménagés et dont le rez-de chaussée sera uniquement dédié au stationnement et aux équipements techniques.

« Sur cette opération phare pour Tisserin Habitat, nous sommes dans une démarche constructive dans laquelle nous avons à cœur de mettre le bon matériau au bon endroit et la bonne énergie au bon moment », lance Nathalie Dubois, directrice technique et innovations au sein du bailleur social. « Nous sommes en effet particulièrement attentifs au confort d’usage de nos futurs locataires, sur le plan acoustique, en raison de la proximité avec la route nationale, comme sur le plan visuel grâce à un îlot intérieur favorisant la biodiversité, mais aussi bien sûr énergétique. » C’est également dans cet esprit que Tisserin Habitat, associé à l’agence d’architecture Pierre Louis Carlier, au bureau d’études Hexa Ingénierie pour la partie thermique et à Atlantic, a retenu un système énergétique hybride collectif. « Il permet de limiter au maximum l’implantation des équipements techniques au sein des logements locatifs, d’optimiser l’espace de vie et de centraliser la gestion de la maintenance de nos installations », précise Nathalie Dubois.

Une pompe à chaleur par usage

Dans une chaufferie centrale de 20 m2 implantée au rez-de-chaussée, donc sans nuisance pour les occupants, ce système énergétique ne comprend pas une mais deux pompes à chaleur : une pour l’eau chaude sanitaire, l’autre pour le chauffage, soit une PAC par usage. Et pour répondre aux éventuels pics de consommation hivernale, une chaudière à condensation complète l’installation, sans oublier les ballons de stockage. Quant aux deux unités extérieures, elles seront astucieusement placées sur une toiture terrasse, en retrait pour ne pas être visibles de la rue. « Cette solution collective hybride permet de bénéficier des meilleurs rendements des pompes à chaleur sur chaque usage, de limiter leur dimensionnement et de fait l’investissement associé », souligne la directrice technique et innovations de Tisserin Habitat. Elle est par ailleurs adaptée à un bâtiment à l’enveloppe performante composée de blocs maçonnés isolants, associés à une isolation biosourcée en doublage intérieur des murs verticaux et une étanchéité à l’air irréprochable. L’ensemble atteint ainsi la RE2020 au niveau de 2025.

Sur le plan financier, « cette installation se maintient dans une équation économique raisonnable, la plus-value du système se trouvant régulée par une vraie maitrise des charges par la suite », note Nathalie Dubois, qui préfère insister sur le fait que la mise en place d’une telle installation constitue « une première que nous tenons absolument à expérimenter, parce qu’il faut toujours savoir se réinventer ». La livraison de la « Résidence de Flore » est prévue pour la fin 2025.

Retrouvez l'intégralité du pitch projet

Télécharger le fichier (345.1 ko)

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

678

dont raccordés au réseau GRDF

568

Capacité totale installée de biométhane

12,3TWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

3 065 000

Période de référence : avril 2024