Site de méthanisation en Centre-Val de Loire GRDF @Grégory Brandel
  • Texte
  • Temps de lecture 3 Min

Ecrit par : Katell CHOQUET le

[CP] Quelles perspectives pour l’énergie gaz en Centre-Val de Loire d’ici 2030 ?

Pour la première fois, les opérateurs de réseaux de transport et de distribution de gaz publient un scénario de prospective énergétique à l’échelle de chaque région. En Centre-Val de Loire, ce scénario éclaire sur la dynamique des gaz renouvelables qui contribuera à l’objectif de neutralité carbone.

35 % de gaz verts injectés dans les réseaux en Centre-Val de Loire dès 2030

La dynamique régionale actuellement engagée sur la méthanisation va s’accélérer avec près de 90 sites en service dans les prochaines années et qui injecteront des volumes de gaz équivalents à la consommation de 544 000 logements neufs se chauffant au gaz vert. Cette accélération est notamment rendue possible grâce à la coalition Méthanisation/Biométhane, dispositif d’accompagnement créé par la Région dans le cadre de la COP régionale, qui favorise l’émergence des projets et leur ancrage territorial. Dès 2030, le biométhane, associé aux nouveaux gaz verts, devrait représenter ainsi 35 % des volumes de gaz consommés.

L’hydrogène pourrait représenter 5 % du gaz consommé dans la région d’ici 2030

Convaincu que l’hydrogène fera partie du bouquet des gaz renouvelables à horizon 2050, les opérateurs gaziers travaillent d’ores-et-déjà sur des projets d’injection d’hydrogène dans le réseau. La région soutient aussi les projets de production de nouveaux gaz verts et misent dès à présent sur la Recherche & Développement. Le démonstrateur Power-to-Gaz MéthyCentre porté par Storengy à Angé dans le Loir-et-Cher en est un bel exemple. En transformant l’électricité en gaz vert pour la consommation résidentielle locale et en hydrogène pour la mobilité, ce projet est une réponse concrète à la problématique de stockage de l’électricité renouvelable (solaire, éolien, etc.).

Des consommations de gaz en baisse de 19 % d’ici 2030 dans le secteur résidentiel grâce à l’efficacité énergétique et à la généralisation de systèmes de chauffage très performants

La neutralité carbone impose des ambitions très fortes en termes de réduction des consommations. La politique volontariste de la région en matière de rénovation aboutira à une baisse de 19 % des consommations de gaz des ménages à horizon 2030. Des gains d’efficacité énergétique seront également obtenus par la généralisation des chaudières à très haute performance énergétique gaz (THPE). L’émergence des pompes à chaleur hybrides – association d’une chaudière gaz THPE et d’une PAC électrique – permettra de réduire encore les consommations de gaz tout en bénéficiant de la puissance apportée par les infrastructures gaz en hiver.

Installation d'une pompe à chaleur hybride (PAC hybride)

Les gaz renouvelables comme vecteurs de décarbonation de la mobilité

Le parc de véhicules actuel de la région Centre-Val de Loire est dominé par le diesel (89%). La Région a lancé un travail pour accompagner la décarbonation du secteur des transports auquel les opérateurs de réseaux de gaz sont associés. Le scénario des opérateurs gaziers conforte les ambitions de la Région et prévoit un développement fort de la mobilité au GNV/BioGNV dans la prochaine décennie. Près de 30 % des poids lourds rouleront ainsi au BioGNV en 2030, et la mobilité hydrogène pourrait représenter 2 % du marché du transport routier. L’utilisation du gaz vert comme carburant dit le BioGNV permet une réduction immédiate de la pollution locale notamment par rapport au diesel avec 90 % de particules fines en moins et une baisse de 80 % du CO2

Avitaillement BioGNV d'un véhicule

Retrouvez les scénarios Perspectives Gaz à l'échelle de votre région

Communiqué de presse à télécharger

Télécharger le fichier (160.8 ko)

Contact Presse

Katell Choquet - 06 48 49 93 47 - katell.choquet@grdf.fr

Ce contenu vous a plu ?

Abonnez-vous et retrouvez quand vous voulez les nouvelles publications directement dans votre boite mail

S'abonner

GRDF - Chiffres clés

Sites de méthanisation en injection

500

dont raccordés au réseau GRDF

419

Capacité totale installée de biométhane

8 800GWh/an

Equivalent logements neufs chauffés

2 207 946

Période de référence : novembre 2022